Sciences dites « dures »

1. Jeanne Goodall (1934)

Jane Goodall est une primatologue et ethnologue britannique. Elle est la première à découvrir que les chimpanzés utilisent des outils pour s’alimenter.

 

Jane Goodall est une primatologue et ethnologue britannique.  Elle grandit entourée d’animaux. En 1960, elle s’installe en Tanzanie pour étudier les mœurs des chimpanzés pour une étude qui sera la plus longue sur le terrain menée sur les animaux sauvages dans leur environnement naturel. Elle découvre que les chimpanzés sont biologiquement semblables aux humains, qu’ils sont omnivores, qu’ils ont de nombreuses capacités intellectuelles, qu’ils chassent, utilisent des outils pour s’alimenter et que les membres d’une famille maintiennent des liens forts et durables toute leur vie. L’institut qui porte son nom a pour vocation à protéger les chimpanzés sauvages. Jane Goodall a été récompensée par plus d’une dizaine de distinctions dont le titre de commandeur de l’Ordre de l’Empire Britannique puis de la Légion d’honneur.

2 .Valentina Terechcova  (1937)

Valentina Terechcova est la première cosmonaute soviétique,  la première femme à avoir effectuée un vol dans l’espace et la seule  à l’avoir fait en solitaire à ce jour mais aussi la plus jeune.DSC00701.jpg

Valentina Terechcova est la première cosmonaute soviétique , la première femme à avoir effectué un vol dans l’espace et la seule à ce jour à l’avoir fait en solitaire en 1963, seulement deux ans après Youri Gagarine. Elle est également la plus jeune femme à avoir réalisé un voyage spatial, à l’âge de 26 ans. Lors de son recrutement, bien que le vol de femmes par des dirigeants politiques ne soit   considéré que comme instrument de propagande politique (d’où le choix d’une ouvrière du textile au dépend d’une intellectuelle), elle fait partie des cinq femmes sélectionnées sur 400. Sa vocation naît dans son enfance,  elle s’intéresse alors au parachutisme. Elle effectuera 120 sauts en parachute lors de son entraînement pour le vol spatial. Elle est citoyenne  d’honneur de quinze villes du monde et elle a été nommée Héro de l’Union Soviétique , la plus haute distinction en URSS. Un cratère de la face cachée de la Lune d’un diamètre de 31 km et une petite planète portent également son   nom.  Interviewée récemment, Valentina n’ a en rien perdu de sa passion pour l’exploration de l’espace puisqu’elle a déclaré  » rêver d’aller sur mars, planète mystérieuse et merveilleuse », « pour ne plus jamais en revenir ».

3. Marie Curie ( 1867-1934)

Avec son mari,  elle étudie les radiations radioactives sur la base des radiations de Becquerel . Ils découvrent ainsi le radium et le polonium. Elle est la première femme à avoir reçu le prix Nobel et la seule femme à en avoir reçu deux.DSC00993transfo

Marie Curie est une physicienne et chimiste d’origine polonaise. Avec son mari elle étudie les radiations radioactives sur la base des radiations de Becquerel . Cette étude lui vaut de co-recevoir un prix Nobel de physique avec son époux. Elle est la première femme à avoir reçu le prix Nobel et la seule femme à en avoir reçu deux avec le prix Nobel de Chimie  qu’elle a reçu en 1911 pour ses travaux sur le   radium et le polonium, 900 et 400 plus radioactifs que l’uranium  et par l’étude de leur nature et de leur composés. Elle montre que le rayonnement en dépendant de la proportion d’uranium qu’ils contiennent est une propriété de l’atome et non une propriété chimique. Marie Curie fut la première femme professeure à  la Sorbonne et première femme directrice d’un laboratoire à l’Université. On lui a pourtant   refusé sa place à l’académie des sciences et on a même été  jusqu’à lui demander de renoncer à son prix Nobel de chimie, au motif que sa vie personnelle jugée non convenable aie été mise sur la sellette

4. Margareth Hamilton ( 1936)

Margareth Hamilton est une informaticienne à la tête de l’équipe qui développa le logiciel de vol pour les missions Apollo 11 de la NASA. Sans son travail l’homme n’aurait jamais foulé le sol lunaire.

DSC00697.jpg Margareth Hamilton est une mathématicienne et informaticienne à la tête de l’équipe qui développa le logiciel de vol du programme  Apollo 11 ( mission au cours   de laquelle pour la première fois les hommes se sont  posés sur la lune en 1969) de la  NASA. Ce logiciel avait pour mission   la prise en charge de la navigation et l’atterrissage du module spatial sur la Lune. Sans son travail, l’incident apparu 3 minutes lors de atterrissage du module sur le sol de la lune aurait mené à une interruption et l’homme n’aurait jamais foulé le sol lunaire. A son époque, Margareth Hamilton  publié plus de 130 articles et a étudié une soixantaine de projets et  programmes majeurs. Elle  faisait figure d’ exception dans le milieu informatique. Une figurine Lego lui a été dédié.

5. Rosalind Elsie Franklin (1920-1958 )

Rosalind Franklin est une biologiste britannique. Elle a participé   à la découverte de la structure en double hélice de l’ADN. Elle est l’une des grandes oubliées du prix Nobel  avec sept autres chercheuses.

 

Rosalind Franklin est une biologiste britannique. Elle a participé de manière déterminante à la découverte de la structure en double hélice de l’ADN. Rosalind Franklin,   est  la grande oubliée du prix Nobel ( tout comme sept autres chercheuses) . Sept autres femmes ont été évincé également. L’honneur a été remis à leurs collègues masculins (ou à tout simplement à leur mari).  Les trois hommes qui avaient, avec elle, ( et surtout grâce à elle) découvert la structure en double hélice de l’ADN n’ont pas souhaité parler d’elle et de sa collaboration qui a été encore plus déterminante que celle des   trois autres chercheurs. Ceux qui lui ont volé ses travaux, ont été Nobelisés en revanche. Après sa mort précoce ( 37 ans suite à une sur-exposition aux radiations), son nom n’aura même pas été prononcé lors du discours de la remise de prix. En 2008, elle reçoit à titre posthume le prix Louisa Gross Horwitz, qui est un prix scientifique pour récompenser un apport d’une contribution remarquable d’un(e) scientifique à la recherche en biologie et en biochimie.

6. Jacqueline Plessis ( 1947-1999)

Professeure de sciences physiques et de biologie, Jacqueline Plessis a créé tout un art de vivre autour des sciences . Dotée de capacités visionnaires et de qualités d’âme, de sensibilité et de lucidité , elle défendait de belles et grandes idées.

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est DSC00754-1599136345-1546792071275-598x800.jpg.

Professeure de sciences physiques et de biologie, Jacqueline Plessis a créé tout un art de vivre autour des sciences . Dotée de capacités visionnaires et de qualités d’âme,  de sensibilité et de lucidité , elle défendait de belles et grandes idées . Elle a élevé ses trois enfants seule, avec courage  sans dépendre de personne. Titulaire d’un CAPES de biologie, elle organisait de nombreuses sorties géologiques, grâce auxquelles elle avait constitué une collection de roches, faisait des élevages, avait réalisé de nombreux herbiers ainsi qu’un aquarium d’eau de mer ( très rare et  difficile à entretenir).En dehors de son travail elle se consacrait à la recherche scientifique.

Peu soucieuse des apparences et des relations sociales de façades, elle était   idéaliste, croyait en l’autogestion quant à l’éducation des enfants et prônait la mode de vie Végan bien avant que ce ne soit devenu consumériste. Sa lucidité   surprenait tous ceux qui l’ont  côtoyée. A contre courant de la culture populaire, elle était attirée par les pays scandinaves et l’art abstrait y compris le plus hermétique.

7 . Maryam Mirzakhani ( 1977-2017)

Maryam Mirzakhani est une mathématicienne iranienne. Elle est la seule femme à avoir reçu la médaille Fields, l’équivalent du prix Nobel.DSC00761.jpg

Promise à un avenir d’écrivain, elle lit un ouvrage de Gauss. Elle est alors séduite par l’art du raisonnement mathématique. Elle complète son apprentissage des théorèmes de Gauss par les théories de Riemann et les surfaces complexes. Sa thèse est considérée comme un chef d’œuvre. A 31 ans, elle est nommée professeure de mathématiques à Stanford après avoir été maître de conférence à Princeton. Sa contribution à la dynamique et à la géométrie des surface de Riemann et sur les espaces de modules, a la particularité de mettre en relation plusieurs disciplines mathématiques. Maryam Mirzakhani est dotée d’une forte intuition géométrique, elle possède une ambition, une curiosité et une capacité visionnaire d’exception. Humble et discrète, elle considère les mathématiques de manière ludique « comme résoudre un puzzle ou une énigme policière ». Son quotient intellectuel est parfois source de plaisanteries car il est considéré comme « impossible à quantifier » et « hors catégories »

8. Françoise Barré-Sinoussi ( 1947)

 

Françoise Barré-Sinoussi et une chercheuse française en virologie. Elle a reçu le prix  Nobel pour la découverte du VIH. Elle est présidente  de la première société indépendante de chercheurs contre le VIH. Elle est la seule française à recevoir un prix Nobel depuis Marie Curie et Irène Joliot-Curie (en 1911 et 1935).DSC00477

Françoise Barré-Sinoussi est une chercheuse française en virologie. Sa vocation pour les sciences surtout naturelles lui vient de son plus jeune âge alors qu’elle passe des heures à observer  » le vivant ». Elle a reçu le prix  Nobel de médecine pour la découverte du VIH. Elle est présidente  de la première société indépendante de chercheurs contre le VIH. Elle s’est engagée politiquement dans la lutte contre le Sida  en ayant pris,  l’an dernier,  la direction de Sidaction,  en succédant à Pierre Bergé et en encourageant l’accès des pays  défavorisés aux soins. Son objectif est un contrôle très efficace de l’épidémie en dépistant 90% des personne infectées d’ici 2030, en proposant un traitement permettant de contrôler le virus et d’éviter sa transmission. Son approche préconise la recherche d’un vaccin contre le virus du Sida en tenant compte du mécanisme de défense génétique des porteurs. C’est le premier prix Nobel décerné à une équipe française depuis plus de trente ans.

 

9 . Émilie du Châtelet ( 1706-1749)

Émilie du Châtelet est une femme de lettres et de sciences française. Elle est connue pour avoir traduit  l’œuvre de Newton et à avoir fait connaître celle du physicien Leibniz. Elle a entretenu une liaison de quinze ans avec le philosophe Voltaire.

Émilie du Châtelet est une femme de lettres et de sciences française. Elle est connue pour avoir traduit   l’œuvre de Newton,  à avoir fait connaître celle du physicien Leibniz et a prouvé  à l’aide d’expérience, que l’énergie cinétique était bien proportionnelle à la masse et au carré de la vitesse. Elle est une des premières femmes scientifiques d’influence dont on aie conservé les écrits comme   un traité de physique, publié par l’Académie des sciences ( une première pour une femme). Elle a entretenu une liaison de quinze ans avec le philosophe Voltaire, un des rares à l’avoir encouragée,  alors qu’elle était aux prises d’une multitude de  réflexions désobligeantes notamment des dames de la cour. Élisabeth Badinter a publié une étude approfondie sur Émilie du Châtelet et l’ambition féminine naissante au XVIII e siècle.

 

11. Amalie Emmy Noether ( 1882-1935)

Emmy Noether est une mathématicienne allemande. Elle s’est spécialisée dans l’algèbre            abstraite. Elle s’est fait connaître grâce au théorème de Noether considéré comme aussi important que la théorie de la relativité , et comme un monument des mathématiques. Outre cette collaboration en physique théorique, ses apports en algèbre,  ainsi  qu’en topologie algébrique sont révolutionnaires .DSC00724b.jpg

Emmy Noether est une mathématicienne allemande. Elle s’est spécialisé dans l’algèbre               abstraite. A l’époque ou Emmy Noether est étudiante, elle fait figure d’exception puisque  sur près de 1000 étudiants, elles ne sont que deux femmes et doivent demander l’autorisation de leur professeurs pour assister aux cours. Contrairement aux autres mathématiciens elle travaille directement dans les abstractions et plusieurs de ses confrères dont Einstein lui-même la considèrent comme « le plus grand génie mathématique de tout les temps »  et « le plus original », notamment grâce au théorème de Noether qu’elle a développé.  Le théorème de Noether, aussi important, que la théorie de la relativité , est considéré comme un monument des mathématiques. Il explique qu’il existe un lien entre l’équivalence entre les lois de conservation  et  l’invariance des lois physiques, c’est-à-dire des équations du mouvement d’un système, en ce qui concerne la symétrie  . Les quantités sont conservées pour n’importe quel système de loi physiques possédant une symétrie. La symétrie dans la nature est donc égale  la conservation d’une certaine quantité physique. On peut reformuler le théorème ainsi :  à  toute transformation infinitésimale qui laisse invariante l’intégrale d’action correspond une grandeur qui se conserve. Ou  encore :  l’invariance du lagrangien à une dérivée temporelle totale se traduit par une invariance des équation du mouvement d’un système. La théorie des invariants algébriques peut se résumer ainsi :  « Il existe un lien entre l’équivalence au niveau de la symétrie entre les lois de conservation et l’invariance des lois physiques, il existe une symétrie dans la nature et une conservation des quantités physiques ».

Si son apport en physique théorique est considérable, elle reste dans la postérité par  ses travaux  en algèbre ainsi  qu’en topologie algébrique. Sur le plan humain, Emmy Noether est profondément respectée pour son « absence de vanité » ,   son  » altruisme »  à soutenir la carrière de ses étudiants et son enthousiasme :   ses cours sont en effet prodigués comme des discussions  » à bâtons rompus » dans lesquelles  la mathématicienne oubli ce qui l’entoure que ce soit les codes sociaux ou les apparences. Elle subira une double ségrégation : par le fait d’être une femme, mais aussi d’être juive, dans un milieu où on veut des « mathématiques aryennes ».

13. Claudie André- Deshays (1957)

Claudie André-Deshays est une femme scientifique et spationaute française. Diplômée d’un bac + 19, elle est la seule française a avoir effectué un vol à bord de la station Mir, et la première européenne à avoir été déclarée apte à la fonction de commandement d’équipage à bord de la station internationale.

DSC00738.JPG

Claudie André-Deshays, docteur en neurosciences, est la seule française a avoir effectué un vol dans l’espace. Elle fait ses premiers essais à bord de la station orbitale russe Mir pour la mission Cassiopée. Elle est également la seule française à avoir effectué un vol à bord de la station internationale pour la mission Andromède et la première européenne à avoir été déclarée apte à la fonction de commandement d’équipage. Femme politique, elle a effectué deux mandats ministériels, et elle est à la tête d’Universcience, rapprochement entre le Palais de la Découverte et la Cité des sciences, avec la mission délicate d’allier les sciences à la culture.

14. Hedy Lamarr ( 1914-2000)

Hedy Lamarr est une comédienne au destin hors-norme et à la personnalité complexe qui ne cesse de se réinventer. Celle-ci est co-auteure ne de l’invention de la « technique Lamarr » : un système de codage des transmissions, basée sur le séquençage de fréquences entre émetteur et récepteur appelé « étalement de spectre »   toujours utilisé actuellement pour les liaisons chiffrées militaires, les téléphones portables et la Wi-Fi.

Hedy Lamarr est une comédienne américaine.  Elle décide de devenir actrice en voyant Metropolis de Fritz Lang et  se fait connaître par un film sulfureux, qui a fait l’objet de censures. Celle-ci est co-auteure, avec son ami musicien et compositeur Georges  Antheil, de l’invention de la « technique Lamarr » ayant pour objectif de  résoudre le problème de torpilles errantes mal guidées, pour lesquelles Hedy a une solution : le système de guidages de fusées par fréquences radio. Il s’agit d’un système de codage des transmissions ( l’idée de Hedy), basée sur le fait de  changer régulièrement de fréquences entre émetteur et récepteur appelé « étalement de spectre » par saut de fréquence toujours utilisé actuellement pour les liaisons chiffrées militaires, les téléphones portables, le Bluetooth,  et la Wi-fi. Ils dessinent un dispositif s’inspirant de rouleaux ( inspirés par le piano mécanique c’est l’idée de Georges ) qui permet de synchroniser les choix de fréquences entre l’émetteur et le récepteurs. Grâce à cette invention, Hedy Lamarr devient membre de l’académie des sciences d’Autriche et a été admise avec Georges Antheil au National Inventor Hall of fame en 2014. Elle n’a cessé jusqu’ à ses mort à produire des inventions. Son parcours bouscule les clichés sur la science notamment sur les femmes scientifiques avec son  destin hors-norme et à la personnalité complexe d’une femme libre qui ne cesse de se réinventer.

 

 

2. Activistes militantes.

1. Malala Yousafzai ( née en 1997)

Malala Yousafzai est une activiste pakistanaise. Elle est le symbole de la lutte pour l’éducation des filles et contre la violence des Talibans. A l’âge de 17 ans, pour son engagement, elle reçoit le prix Nobel de la paix, ce qui en fait la plus jeune lauréate de l’histoire de ce prix.

dsc00484

Malala Yousafzai est une activiste pakistanaise. Plongée dans le plus jeune âge dans le militantisme, elle se fait connaître du grand public à 11 ans grâce à un blog baptisé « journal d’une écolière pakistanaise » où elle dénonce la violence des Talibans qui détruisent les écoles et imposent la charia. Elle est le symbole de la lutte pour l’éducation pour tous, et en particulier des filles, et contre la violence des Talibans. A 15 ans elle est victime d’une tentative d’assassinat qui la blesse grièvement et qui la conduira à une médiatisation internationale. Son livre, « Moi, Malala, je lutte pour l’éducation et je résiste aux Talibans », est édité dans 21 pays en 2013. C’est à l’âge de 17 ans, en 2014, qu’elle reçoit le prix Nobel de la paix, ce qui en fait la plus jeune lauréate de l’histoire de ce prix. Elle est considérée comme l’une des cent personnes les plus influentes du monde.

2. Rosa Parks  (1913-2005)

Rosa Parks est une figures emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale aux États-Unis. Elle est devenue célèbre en 1955 en refusant de céder sa place à un blanc dans un autobus.

Rosa Parks est une afro-américaine,  figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale aux États-Unis. Dès son plus jeune âge elle est victime de la ségrégation raciale, dont elle prend rapidement conscience. Elle est devenue célèbre en refusant de céder sa place à un blanc dans un autobus. A l’époque les blancs prennent place à l’avant et les noirs ( qui sont les trois quart des utilisateurs) doivent acheter leur place, redescendre et s’installer à l’arrière. Elle est alors arrêtée jugée et inculpée de désordre public et de violation des lois locales. Des dirigeants de la communauté afro-américaines menés par Martin Luther King popularisent des mouvements de désobéissance civile  avec  la non-violence comme mot d’ordre. Commence alors le boycott des bus de Montgomery qui durera 381 jours. Rosa Parks devient une icône pour le mouvement des droits civiques, avec la création de deux lois : la première interdit toute forme de discrimination dans les lieux publics et la deuxième  vise la suppression des tests et taxes pour devenir électeur des États-Unis.

3. Louise Michel(1830-1905)

Louise Michel est une institutrice, militante anarchiste et figure emblématique de la Commune de Paris. Elle est la première à populariser le drapeau noir dans le mouvement libertaire.DSC00923bon

Louise Michel est une militante anarchiste, franc maçonne et figure révolutionnaire   très active de la commune de Paris.  Fille d’un châtelain et d’une domestique elle reçoit une bonne instruction.  Celle-ci  devient   institutrice et très préoccupée par les questions d’éducation,  fonde une école libre où elle enseigne pendant trois ans selon, des principes républicains. Louise Michel se rend à Paris et fait la connaissance de personnalités intellectuelles libertaires et d’extrême gauche.  Elle écrit pour des journaux d’opposition et rédige des poèmes qu’elle adresse à Victor Hugo avec qui elle entretient  une longue correspondance de 1850 à 1879. Arrêtée, elle passe vingt mois en détention puis est   déportée. C’est à  cette période qu’elle se convertit   à la pensée anarchiste. A sa libération, elle  donne des conférences, intervient dans des meetings, défend l’abolition de la peine de mort, les ouvriers, les femmes et les chômeurs. Lassée  par le manque de liberté d’expression, Louise Michel s’installe à Londres en 1890 où elle gère une école libertaire. elle revient en France en 1895. Arrêtée à plusieurs reprises lors de manifestations, elle est emprisonnée pendant trois ans.Elle est la première à populariser le drapeau noir dans le mouvement libertaire. Lors de ses funérailles une foule de 120 000 personnes l’accompagne.

4. Olympe de Gouges ( 1748-1793)

Olympe de Gouges est une femme de lettres et une femme politique française. Abolitionniste, elle est également considérée comme la première féministe de l’histoire avec sa « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne ».

 

Olympe de Gouges est une femme de lettres et une femme politique française. Abolitionniste, elle est également considérée comme la première féministe de l’histoire avec sa « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne ». Support privilégié d’idées nouvelles,  la création de sa propre troupe de théâtre politique permet à Olympes de Gouges de se faire connaître pendant la révolution. Les pièces qui   rendirent  célèbre son utopie humaniste  traitent de l’esclavage des noirs et ne seront bien souvent  jouées qu’après la révolution française. Elle publie des brochures politiques dans lesquelles elle évoque l’impôt et un programmes de réformes sociales. Elle rédige sa « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne » calquée sur la déclaration des droits de l’homme considérant que  » si la femme a le droit de monter à l’échafaud, elle a le droit de monter à la tribune ». On lui doit également l’instauration du divorce et le remplacement du mariage religieux par un contrat civil prenant en compte des « inclinaisons particulières ».  Si sa modernité est vue comme extravagante et est considérée comme immorale et indigne de respect par ses détracteurs, c’est davantage l’hostilité des femmes, comme elle le déplore,  qu’elle doit affronter, comme c’est le cas d’Émilie du Châtelet. Elle milite pour tous les laissés pour compte également, entre autres, pour le droit au divorce, la recherche de paternité, la création de maternités, la féminisation des noms de métier, le système de protection maternelle et infantile….Elle fut guillotinée en 1793 sous le règne de la Terreur par ses prises de position contre la dictature montagnarde.

5. Angela Davis (1944)

Angela Davis est une militante afro-américaine, une des intellectuelles les plus radicales de son époque. Elle milite pour la condition afro-américaine en replaçant la notion de race dans un contexte marxiste de classe. Elle a été à deux reprises candidate à la vice-présidence des États-Unis. Mais aussi la femme la plus recherchée par le FBI.

   DSC01394rectransgom

Angela Davis replaçait la notion de race dans un contexte marxiste de classe qui dépassait les modèles de réussite individuelle qu’on proposait à l’école et qui masquait la dimension collective de la lutte. Dans son enfance elle est confrontée très tôt à la ségrégation raciale en vivant dans un quartier où il y a de nombreuses attaques du Ku-Kux-Klan. Elle constate aussi que la ségrégation donne une marge de liberté favorisant l’émergence d’une identité noire par l’orientation de l’enseignement. Sur le plan militant elle refuse l’option séparatiste mais aussi l’intégrationisme choisi par exemple par Martin Luther King. Elle s’oppose également au leadership masculin choisi par les noirs vis à vis des femmes noires pour regagner une dignité face aux blancs et luttera alors contre toutes les formes de domination. Ses positions en faveur du « voile » qu’elle considère comme un outil de résistance et non plus comme un moyen d’oppression, sont très controversées. En 1970, elle est la femme la plus recherchée par le FBI du fait de son militantisme au Parti Communiste et au sein des Black Panthers dans un contexte de guerre froide et de guerre du Viet-Nam. En 1971 elle est condamnée à mort pour une prise d’otages visant à libérer un membre des Black Panters condamné à la prison à vie ( elle est accusée d’avoir fourni les armes), mais elle sera finalement acquittée. suite à son incarcération, L’opinion publique internationale se mobilise pour la supporter, John Lennon et Yoko Ono chantent la chanson « Angela », les Rolling Stones écrivent et composent pour elle « Sweet Black Angel ». Prévert lui écrit un poème, Pierre Perret, Daniel Balavoine, chacun une chanson. Des manifestations monstres grondent dans les capitales. A Paris, 100.000 personnes demandent sa libération avec en tête de la foule, Aragon et Sartre.

Elle a été à deux reprises candidate à la vice-présidence des États-Unis en 1980 et 1984 pour le parti communiste américain. Elle s’est également mobilisée contre la guerre du Vietnam, en Irak et contre la peine de mort. Elle occupe aujourd’hui un poste de professeure d’histoire « de la prise de conscience ».

3. Femmes d’affaires

1. Marissa Mayer (née en 1975)

Marissa Mayer est une informaticienne et cheffe d’entreprise américaine, titulaire d’une maîtrise d’informatique. Très sollicitée, à sa sortie de l’université, elle leur préfère une petite start-up de  deux étudiants de l’université baptisée « Google ». Après 13 ans, comme vice-présidente, elle est nommée PDG de Yahoo en 2012, et est classée 14 e ( sur 50)  des personnes les plus influentes du monde.

Marissa Mayer est une informaticienne et cheffe d’entreprise américaine, titulaire d’une maîtrise d’informatique de l’université de Stanford où elle suit des études en ingénierie et intelligence artificielle. Sollicitée par 14 entreprises à sa sortie de l’université, elle leur préfère une petite start-up de deux étudiants de l’université baptisée « Google ». Après 13 ans comme vice-présidente,   on lui doit la stratégie de développement et de gestion des produits de recherche ( recherche internet, d’images d’actualités, Gmail, la barre d’outil Google…),  et plus d’une centaine de fonctionnalités des produits Google.com. Nommée PDG de Yahoo en 2012, elle est classée 14 e ( sur 50) sur la liste des personnes les plus influentes du monde par le magazine Fortune. La clef de sa réussite : « Travailler 130 heures par semaine,  c’est possible en étant assez stratégique pour optimiser chaque moment de la journée », assure-t-elle.

2.Gabrielle Chanel, Coco Chanel (1883-1971)

Coco Chanel commence à fabriquer des chapeaux et débarrasse la mode des froufrous volumineux de l’époque. Elle veut libérer le corps de la femme, lance la tendance des cheveux courts et le style simple et pratique de la garçonne (tailleurs, pantalons, jupe courte).L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est DSC01514bon.jpg.

Gabrielle Chasnel dite Coco Chanel est une modiste et grande couturière française. Elle commence à fabriquer des chapeaux et débarrasse la mode des froufrous volumineux de l’époque. Elle veut libérer le corps de la femme, lance la tendance des cheveux courts et le style simple et pratique de la garçonne. Sans formation, ni outil, elle commence par acheter des chapeaux qu’elle garnit pour les porter avec le reste de ses créations avant-gardistes avec lesquelles elle fait remarquer son style décalé. La pénurie de tissus et de main d’œuvre lors de la première guerre mondiale auront leur influence sur le style simple et sobre que Chanel veut développer. Juste après la guerre, elle lance une des maisons de couture les plus importantes de l’époque. Puis elle est la première couturière à lancer ses propres parfums et une collection de haute joaillerie. Elle ferme sa boutique à son apogée et licencie plus de 4000 ouvrières à la veille de la seconde guerre mondiale. Elle relance son activité avec un succès moindre après la guerre mais sa carrière ne prendra réellement fin que dans les années 60 avec la vague hippie.

4. Souveraines femmes politiques

1. Simone Veil (1927-2017)

Simone Veil est une femme politique française. Sous différents gouvernements, elle occupe quatre ministères, est élue au parlement européen pour la première fois au suffrage universel et est considérée par son parcours personnel comme promotrice de la réconciliation franco-allemande. La loi qui autorise l’IVG porte son nom. Elle est élue à l’académie française

dsc00540b

Simone Veil, née Jacob, est une femme politique française. La loi qui lui a valu de nombreuses attaques de la part de la droite parlementaire et de l’extrême droite, et autorise l’IVG, porte son nom. D’origine juive, elle est déportée à Auschwitz à l’âge de 16 ans. Malgré ce parcours personnel qui a fortement marqué sa personnalité, elle accepte d’accompagner son mari à Stuttgart et Wiesbaden, et de ce fait, est considérée comme promotrice de la réconciliation franco-allemande puis de la construction européenne par son parcours politique. Sous différents gouvernements elle occupe quatre ministères (elle est la deuxième femme à devenir ministre de plein exercice), elle occupe trois mandats, notamment celui d’être la première femme à être élue au Parlement Européen au suffrage universel . Elle est connue pour son caractère intransigeant et son exigence vis à vis de ses collaborateurs. Elle est élue à l’Académie Française et repose au Panthéon. Elle reste l’une des personnalités préférées des Français.

2.Indira Gandhi (1917-1984)

Indira Gandhi est la deuxième femme à être élue démocratiquement à la tête d’un gouvernement. Elle aligne le développement de l’Inde sur le modèle socialiste et mène son pays à la tête de la première puissance nucléaire des pays du Tiers-Monde.

 

Indira Gandhi est la deuxième femme à être élue démocratiquement à la tête d’un gouvernement ( après Sirimavo Bandaranaike au Sri Lanka) . Relativement controversée, Indira Gandhi instaure des réformes qui vont jusqu’à lui donner des pouvoirs dictatoriaux. Ses mandats sont marqués par une forte centralisation du pouvoir,  par la « révolution verte » (qui permet à l’Inde d’être autosuffisante sur le plan alimentaire et d’enrayer la famine),  la nationalisation des banques et des industries et un état d’urgence alors qu’elle est poussée à la démission, qui lui permettra de suspendre les libertés publiques et de rester en poste. Elle entretient la ferveur des masses en  laissant également une image de progressisme ( de « populisme »  diront ses détracteurs) en abolissant les derniers privilèges qui subsistent dans la noblesse Indienne. Elle fonde  ainsi le développement de l’Inde sur le modèle socialiste et le non-alignement et mène son pays à la tête de la première puissance nucléaire des pays du Tiers-Monde.

3. La Reine Hatchepsout (entre 1478 et 1458 avant J-C)

La reine Hatchepsout fut l’un des plus grands pharaons à avoir régné et la plus grande femme de l’histoire dont nous ayons connaissance. A 25 ans, elle est la première souveraine de l’humanité. Elle assoie sa postérité en faisant beaucoup construire, et par une image de « souveraine éclairée ». Un manga japonais lui a été dédié.DSC00716b

La reine Hatchepsout, a 25 ans, est la première souveraine de l’humanité. Elle assoie sa postérité par de nombreuses constructions et par son image de « souveraine éclairée ». Sa tactique politique à la mort de son père est de ne pas s’opposer à l’investiture de son neveu couronné à l’âge de 5 ans. Elle fera tout ce qu’elle peut pour le protéger, s’assurant ainsi la possibilité de gouverner à sa place, non pas par orgueil mais par vocation. Elle organisa ainsi des expéditions à l’étranger, permit le développement du commerce, une renaissance de l’architecture avec des palais, obélisques, la vallée des Rois et surtout un temple en gradins avec trois terrasses blotti contre la montagne en face de Thèbes, baptisé Deir el-Bahari. Elle amorça une longue période de paix et permit un enrichissement du pays. Un manga japonais lui a été dédié.

4.Golda Meir  (1898-1978)

Golda Meir est une femme politique israélienne qui a occupé les fonctions de ministre puis de premier ministre en Israël, 3e femme a accéder à ce niveau de responsabilité dans le monde. Elle fait parti des 24 signataires de l’indépendance de l’état d’Israël en 1948.DSC01273bon après choix

Golda Meir est une femme politique israélienne. Elle a été qualifié de « dame de Fer » de la politique israélienne, de « grand-mère d’Israël »  et de « meilleur homme du gouvernement » pour la force de sa personnalité et de son cratère intransigeant. Elle commence sa vie militante à 18 ans pour défendre un sionisme politique où elle nie l’existence d’un peuple palestinien. Elle se rend en Palestine pour vivre la vie d’un kibboutz en 1921.  Elle   a occupé les fonctions de ministre puis de premier ministre  en Israël, 3e femme a accéder à ce niveau de responsabilité dans le monde. Elle est la première ambassadrice israélienne en union soviétique. Elle fait parti des 24 signataires de l’indépendance de l’état d’Israël en 1948. A l’issu de la victoire écrasante de  guerre des six jours la confiance des Israéliens lui est donné sans réserve. Elle démissionne suite à la guerre du Kippour.

5 . Angela Merkel (née en 1954)

Angela Merkel est une femme d’état allemande, physicienne de profession. Elle est considérée depuis plus de 10 ans comme la femme la plus puissante  du monde. Après avoir vécu 35 ans dans la dictature, la liberté est la valeur qu’elle défend contre tout carcan idéologique. Elle a été élue à quatre reprises comme chancelière fédérale.DSC00690.jpg

Angela Merkel est une femme d’état allemande, physicienne de profession ( elle est titulaire d’une thèse de doctorat). Elle est considérée depuis plus de 10 ans comme la femme la plus puissante  de l’Union Européenne, la femme la plus puissante du monde et la 2eme personnalité la plus puissante du monde  ( après Barack Obama) par le magazine Forbe. Elle a été élue à quatre reprises comme chancelière fédérale un poste qu’elle occupe depuis 2005. Elle occupé deux ministères  a été dirigeante fédérale de l’union chrétienne démocrate ( secrétaire générale puis présidente) en  Allemagne depuis 1998 , et c’est la première fois qu’une femme occupe un tel niveau de responsabilité dans l’UCD. Mais c’est sa personnalité qui est un atout phare pour Angela Merkel : Souvent qualifiée de travailleuse, de rassurante et de pondérée, voire de discrète par nature Angela Merkel reste très populaire auprès des Allemands, et cela de manière assez constante et inédite dans le pays pour un chef de gouvernement. Après avoir vécu 35 ans dans la dictature, la liberté est la valeur qu’elle défend contre tout carcan idéologique au sein d’un « ordre économique, social et politique libéral ». Protestante et divorcée, elle a su s’imposer dans un milieu d’hommes largement catholique. Scientifique d’origine, elle ne cherche pas à briller mais à faire. Lente, obstinée, sans éclat, elle est à la fois une tacticienne machiavélique et une femme de valeurs.

5. Femmes de lettres, philosophes

1.Simone de Beauvoir (1908-1986)

Simone de Beauvoir est une philosophe française. Existentialiste, elle est considérée comme une théoricienne du féminisme en rupture avec l’existence d’ une nature féminine.

DSC00588bon

Simone de Beauvoir est une philosophe, romancière et philosophe française. Toute son enfance sera marquée par le fait d’être une femme, son père espérait un homme pour en faire un polytechnicien. Elle est considérée comme une théoricienne du féminisme en rupture avec l’essentialisme ( c’est à dire une nature) de la nature féminine, ainsi que comme l’avocate de l’existentialisme, philosophie qu’elle partage avec son compagnon, le philosophe Jean-Paul Sartre. Agrégée de philosophie elle est cependant  suspendue de l’éducation nationale. Elle obtient son indépendance financière grâce à ses écrits et se consacrera alors à son métier d’écrivain, une vocation qui remonte à ses 15 ans  . En 1949, elle obtient la consécration en écrivant Le deuxième sexe  et devient un des auteurs les plus lus dans le monde. Son rôle en ce qui concerne la loi sur l’interruption volontaire de grossesse a  été décisif. Elle est l’auteur de plus d’une vingtaine de romans, recueils, essais et récits autobiographiques.

2. Agatha Christie ( 1890-1976)

Avec  53 romans, 87 nouvelles, la création de 11 personnages, l’adaptation de 20 films et de 100 téléfilms , Agatha Christie est l’un des écrivains Anglo-saxons de romans policiers les  plus importants, les plus novateurs et les plus lus  après William Shakespeare.DSC01017retouche.jpg

 

Avec  53 romans, 87 nouvelles, la création de 11 personnages, l’adaptation de 20 films et de 100 téléfilms ainsi que l’adaptation de ses écrits en pièces de théâtre ou encore en bande dessinées  , Agatha Christie est l’un des écrivains Anglo-saxons de romans policiers les  plus importants, les plus novateurs et les plus lus  après William Shakespeare et la Bible. Elle est  aussi l’auteur le plus traduit au monde. C’est la suite d’une éducation à domicile qu’elle écrit ses premiers textes à 11 ans et sa vocation naît alors qu’elle lit le mystère de la chambre jaune de Gaston Leroux. Des périodes de sa vie comme celle de  la première et de la seconde guerre mondiale, et sa passion pour l’archéologie née de son deuxième mariage nourrissent également sa plume . Elle écrit ses romans en six semaines en moyenne , et dans les années 30, elle atteint le record de 17 romans et 7 recueils de nouvelles. Dix petits nègres est le roman policier le plus vendu au monde.

3. Georges Sand (1804-1876)

Georges Sand est un écrivain français. Elle a la particularité d’avoir pendant toute sa carrière adopté un nom et des vêtements d’homme. Elle est la seule dont les critiques acceptaient de parler au masculin et qui a été classée parmi les « auteurs » au même titre que Balzac ou Hugo. Avec 70 romans et cinquante volumes d’œuvres diverses, elle fait partie des écrivains les plus prolifiques.

 

Georges Sand, née Aurore Dupin, est  la seule femme du 19eme siècle à avoir pu vivre de sa plume. Elle est la seule dont les critiques acceptaient de parler au masculin et qui a classée parmi les « auteurs » au même titre que Balzac ou Hugo. Elle a participé activement à la vie intellectuelle de son époque en côtoyant Franz Liszt, Chopin, Balzac, Flaubert, Delacroix, Victor Hugo, ou encore Alfred de Musset…

Elle a cependant de nombreux détracteurs, elle fait scandale et fait peur. Avec 70 romans et cinquante volumes d’œuvres diverses elle fait partie des écrivains les plus prolifiques. Elle a écrit de 1930 à sa mort sans discontinuer.

4. Virginia Woolf (1882-1941)

Virginia Woolf est une femme de lettres anglaise. Elle est considérée comme une des romancières les plus novatrices dans la langue anglaise en développant la psychologie de ses personnages et en ayant exploré des possibilités de narration morcelée.DSC00926vraitranssfofinale

Virginia Woolf, en délaissant l’intrigue, explore la psychologie et les émotions ( rêveries, états d’âme, pensée contradictoires…) en suivant des possibilités de narration morcelée. Une imagination sans doute à l’image des troubles mentaux qu’ont lui attribue ( elle est considérée comme bipolaire), survenus suite aux décès de sa mère, de sa sœur et de celui de son père qui la laisseront dans un effondrement inquiétant suite auquel elle est brièvement internée. Parmi ses sujets de prédilection : les classes sociales, la guerre, le syndrome commotionnel et la société britannique, mais aussi l’inceste, l’éducation féminine… Parmi ses écrits les plus célèbres : La promenade au Phare, Orlando, Mrs Dalloway, Une chambre à soi. Elle est la neuvième femme à entrer dans la Pléiade.

5. Daphné du Maurier  (1907-1989)

Daphné du Maurier est une romancière britannique. Ses romans au suspense psychologique et criminel ont inspirés des films d’Alfred Hitchcock comme Rebecca, Les oiseaux ou l’Auberge de la Jamaïque.

 

DSC00908bon

Daphné du Maurier est une romancière britannique. Ses romans au suspense psychologique et criminel ont inspirés des films d’Alfred Hitchcock comme Rebecca, (un roman sur la jalousie et l’obsession qui a été un immense succès dans le monde), Les oiseaux (un livre qui symbolise la guerre froide et l’invasion) ou l’Auberge de la Jamaïque. Les Cornouailles, où elle a vécu, ont été une vraie source d’inspiration pour l’écrivain. Elle est mal reconnue par la critique de l’époque qui lui a reproché son succès commercial (elle est très apprécié du public) et son « romantisme » : on la catalogue à tort comme une « auteure à l’eau de rose », oubliant la noirceur de ses œuvres.

Daphné du Maurier a reproché à Hitchcock son manque de reconnaissance du fait qu’il ne l’a jamais citée, et le manque de fidélité à ses œuvres. Très liée à la France, le nom de Du Maurier, est issu de la Sarthe.

6.Mary Shelley (1797-1851)

Mary Shelley est une femme de lettres anglaise. Elle est entrée dans la postérité pour avoir écrit le premier livre de sciences fiction, Frankenstein et le Prométhée Moderne. Certains voient dans Frankenstein, l’anxiété qui accompagne la maternité et la naissance.

Dans Frankenstein, Mary Shelley est influencée par le poète et philosophe Raseuse Darwin dont on prétendait qu’il avait pu ranimer de la matière morte par galvanisme (contraction d’un muscle survenu par le passage d’un courant électrique). Pour son auteure, ce livre est également le symbole de l’incarnation dans la maturité, de l’entrée dans la vie et de la sortie de l’enfance. Il renferme par sa complexité plusieurs genres littéraires. Certaines parties des romans de Mary Shelley sont souvent interprétées comme des réécritures masquées de sa vie créant un genre autobiographique inédit. Frankenstein et The last man démontrent le manque de contrôle de l’individu sur l’histoire, utilisant les processus de roman historique, ainsi que le mélange d’un sujet viscéral et aliénant à des thèmes qui poussent à la réflexion comme dans les romans gothiques.  Une étude psychanalytique montre que c’est la perte de ses deux enfants, la laissant dans un état de sévère dépression, qui a eu une influence cruciale sur l’écriture de Frankenstein, par l’échec de Victor Frankenstein en tant que « parent ». Enfin, rejetant les idées des Lumières, elle apporte un désenchantement sur la révolution et fonde une idéologie politique alternative sur une métaphore de la famille paisible et bourgeoise. Elle a écrit en plus de ses fictions, des biographie, des écrits de voyages et des nouvelles qui présentent des schémas de narrations complexes avec des interactions entre des bouleversements émotionnels et des analyses sociétales et politisées.

6.Artistes

1.Claire Gibault  ( née en 1945)

Claire Gibault est la première femme cheffe d’orchestre. Elle a obtenu plusieurs premiers prix dont celui de direction d’orchestre. En trente ans de carrière, elle a dirigé plusieurs orchestres philharmoniques européens et américains. Elle est, par ailleurs, député européenne.DSC00721

Suite à un premier prix en violon et en musique de chambre au Mans, elle poursuit ses études au conservatoire national de Paris. En trente ans de carrière, et depuis 1976, date à partir de laquelle elle commence sa carrière en tant que directrice musicale de l’orchestre de chambre de Chambéry, elle est la première femme au poste de direction d’orchestre de La Scala et de l’orchestre philharmonique de Berlin. Elle a dirigé de nombreuses institutions (orchestres philharmoniques européens et américains) et de nombreuses productions prestigieuses. Claire Gibault a crée en 2011 le Paris Mozart Orchestra, avec lequel elle donne actuellement une trentaine de concerts par an. Parmi ses projets, Claire Gibault participera au jury de son concours international de direction d’orchestre en septembre 2018. Elle est, par ailleurs, députée européenne.

 

2.Germaine Tailleferre (1892-1983)

Germaine Tailleferre est une compositrice française. Condisciple de Claude Debussy, elle a été l’élève de Maurice Ravel , et, avec le « groupe des six » a été très influencée par Erick Satie qui la déclare  » être sa sœur en musique », ainsi que par la poésie de Jean-Cocteau qui se considère comme le porte-parole du sextuor. Son œuvre est composée de six catalogues.DSC00710

Germaine Tailleferre est une compositrice française du « Groupe des six », un collectif de six musiciens qui réagissaient contre l’impressionnisme et le wagnérisme. Condisciple de Claude Debussy, elle a été l’élève de Maurice Ravel, et, comme les autres membres du groupe a été très influencée par Erick Satie qui la considère comme « sa sœur en musique », ainsi que par la poésie de Jean-Cocteau qui se considère comme le porte-parole du sextuor. Contrairement à ce qu’on croyait à l’époque, son œuvre est loin de se limiter aux « quelques œuvres pour piano » qu’on voulait bien lui attribuer à l’époque. Elle composa des œuvres de musique de chambres, des opéras (rare pour une femme), quatre ballets, des concertos…La mesure de l’ampleur de l’œuvre considérable de Germaine Tailleferre qui est longtemps restée inédite, est relativement récente. Son œuvre est estimée à six catalogues.

3.Camille Claudel (1864-1943)

Camille Claudel est une sculptrice française. Son art s’apparente à l’art nouveau. Son génie vise à saisir une sciences des attitudes et le vécu d’un geste dans l’intensité de l’instant. Elle vit longtemps sous l’emprise du sculpteur Auguste Rodin et elle connaît des troubles psychiatriques dus à cette relation. Elle a été internée dans un asile pendant trente ans et, ce jusqu’à sa mort.DSC00918bon

Camille Claudel est une sculptrice française. Son art s’apparente à l’art nouveau . Son génie, lorsqu’elle découvre sa propre expression, vise à saisir une sciences des attitudes et le vécu d’un geste dans l’intensité de l’instant . Elle vit longtemps sous l’emprise du sculpteur Auguste Rodin, dont elle rejoint l’atelier en 1882. Sa carrière est interrompue par des troubles psychiatriques dus à cette relation. Elle a été internée trente ans et, ce jusqu’à sa mort dans un asile. Un travail de réhabilitation a commencé pour l’artiste à partir de 1980. Une pièce dans le musée Rodin lui est consacrée et un musée porte son nom. On lui attribue plus d’une centaine d’œuvres.

4. Alice Guy (1873-1968)

Alice Guy est la première femme cinéaste de l’histoire du cinéma. Elle réalise son premier film en 1896. Elle a fondé sa propre maison de production et créé plus de 600 films allant du western au fantastique.DSC00736.JPG

Alice Guy est la première femme cinéaste de l’histoire du cinéma, et sans-doute la première cinéaste du monde. Elle réalise son premier film en 1896. Elle a fondé sa propre maison de production, la Solax Company, aux États-Unis, société, dont elle est présidente et directrice de production. Proche de Léon Gaumont et des frères Lumière, le succès de son premier film lui vaut de se voir confier la direction d’un service spécialisé dans les vues animées de fiction. Elle ne cessera d’innover par exemple en tournant des scènes à gros budget (premier péplum du cinéma), la production de phonoscènes (films synchronisés à des enregistrements phonographiques), et le premier making of de l’histoire du cinéma. Mais surtout des centaines de films très courts. Les films fictions sont délaissés, ce qui lui permet de faire ses preuves sans difficultés dans ce milieu masculin et la Solax est considérée comme l’une des plus grandes maisons de production juste avant l’émergence de Hollywood. Alice Guy a créé plus de 600 films allant du western au fantastique.

5. Barbara (1930-1997)

Barbara est une auteure-compositrice-interprète française. Les textes, la voix, la personnalité et la musique de de Barbara évoquent une émotion et une sensibilité très fortes, mystérieuses et très particulières. Elle laisse une empreinte remarquable dans la chanson française.DSC00752

Barbara est une auteure-compositrice-interprète française. Elle commencé à se produire dans des cabarets ou elle reprend Piaf, Juliette Gréco et Jacques Brel, sans guère de succès. C’est lorsqu’elle commence à écrire en 1959, notamment la chanson sur sa relation avec son père, Nantes, que le succès est au rendez-vous. Ses interprétations de Brassens et de Brel sont alors salués par la critique. Brassens lui propose de faire la première partie d’un de ses spectacles, sa prestation fait alors de l’ombre à Brassens. Certaines chansons comme Göttingen sont étudiées à l’école, une autre est dédiée à la campagne de François Mitterand. En 1981, sa voix se brise ce qui loin de la desservir renforcera l’aspect dramatique et authentique de son interprétation. Elle enchaîne alors plusieurs tournées. Elle retournera pour la dernière fois en studio avec un album appelé Barbara. Avec de graves problèmes de santé, elle commencera l’écriture de ses mémoires qu’elle n’achèvera pas. Les textes, la voix, la personnalité et la musique de de Barbara évoquent une émotion et une sensibilité très fortes, mystérieuses et très particulières. Elle laisse une empreinte remarquable dans la chanson française. Un prix qui porte son nom récompense chaque année une jeune chanteuse francophone.

6.Frida Kahlo (1907-1954)

Frida Kahlo est une artiste peintre mexicaine. Blessée au cours d’un accident de circulation, elle portera des corsets qui sont à l’origine de nombreux autoportraits. Sa forte personnalité et la crudité de ses tableaux divise l’opinion au sujet de son œuvre, plutôt inclassable.DSC00935finalblogxwordpress

 

Frida Kahlo est une artiste peintre mexicaine. Enfant elle souffre de poliomyélite ce qui lui donnera une légère infirmité et sera blessée à l’âge de 18 ans au cours d’un accident de circulation. Elle portera alors des corsets et c’est à cette période qu’elle commence à peindre de nombreux autoportraits en regardant un miroir au dessus de son lit. Elle se défend d’appartenir aux surréalistes, arguant qu’elle ne peint pas de rêves mais « sa réalité ». En France elle côtoie Breton, Tanguy, Picasso, et Kandinsky mais rejette ce qu’elle appelle « les intellectuels parisiens ». La fin de sa vie sera marquée par une aggravation de son état de santé, elle exposera même de son propre lit d’hôpital. Sa forte personnalité et la crudité de ses tableaux divisent l’opinion.

7 . Miss Tic ( 1956)

Miss Tic est une artiste française qui a utilisé le graffiti comme moyen d’expression en peignant des autoportraits avec ses poèmes en épigrammes. Elle parvient en suite à se défaire de la marginalité de la rue pour évoluer vers une pratique artistique reconnue .DSC00903bonretouche

 

Miss tic est une artiste française qui a utilisé le graffiti comme moyen d’expression en peignant des autoportraits avec ses poèmes en épigrammes. Bien que n’ayant aucune formation artistique  ( ou peut être grâce au fait qu’elle n’ai pas de formation artistique), elle n’a guère de mal à trouver son style artistique en s’opposant comme ses contemporains à l’intellectualisme abstrait de ses prédécesseurs. Elle utilise les murs pour parler  de sa vie, et de sa personnalité marquée par une enfance à Montmartre, et joue avec avec les stéréotypes de la femme-marchandise. Elle parvient en suite à se défaire de la marginalité de la rue pour évoluer vers une pratique artistique reconnue avec la publication de recueils de ses œuvres et une bonne cinquantaine d’expositions.

8. Juliette (1962)

Juliette est une parolière, compositrice et chanteuse française. Après plus de 25 ans de carrière et plus de onze albums, elle fait partie des figures du paysage musical français. Elle se décrit comme  » une artisane de la chanson » et témoigne d’un humour et d’un esprit critique dévastateurs tout en ayant pu rester libre.DSC00753

 

Juliette est une parolière, compositrice et chanteuse française d’origine Kabyle. Elle apprend la musique en préférant chanter dans les bar du Bobby Lapointe, du Boris Vian, Piaf ou encore Brel plutôt que de poursuivre ses études en musicologie. Après plus de 25 ans de carrière et plus de onze albums, elle fait partie des figures du paysage musical français. Son style met en valeur les plus grands poètes en ajoutant toujours une touche de gauloiserie espiègle et épicurienne à ses textes. Frédéric Dard y voit sa sœur en écriture, un univers ou Piaf évoluerait dans les traits de Tardi en compagnie de San Antonio. Elle se décrit comme  » une artisane de la chanson » et témoigne d’un humour et d’un esprit critique dévastateurs. Elle mène sa popularité tout en ayant pu rester libre.

9.Niki de Saint-Phalle (1930-2002)

Niki de Saint-Phalle est une plasticienne et sculptrice française. Elle se fait connaître par les « tirs », des performances où l’artiste tire à la carabine sur des poches de peinture, et par ses sculptures monumentales.DSC00734b

Niki de Saint-Phalle est une plasticienne et sculptrice française. Elle n’a suivi aucun enseignement artistique académique mais a eu beaucoup d’échanges enrichissants avec ses aînés et ses contemporains. C’est à 22 ans, lorsqu’elle est hospitalisée en hôpital psychiatrique pour une grave dépression, qu’elle commence son œuvre. Elle se fait connaître par les « tirs », des performances où l’artiste tire à la carabine sur des poches de peinture, et un très grand nombres de sculptures monumentales souvent créées dans des parcs de sculpture comme Les Nanas, Le Golem, Le Jardin des tarots, la Grotte, la Queen Califia’s magical circle (métaphore sur les forts contrastes économiques et démographiques de la société californienne), les Black Heroes ou encore des œuvres collectives réalisées avec son époux Jean Fatigue. Son style, classé dans  » les nouveaux réalistes » est marqué par des œuvres fortes, démesurées, des prises de risque ainsi qu’un engagement politique qui contrastent avec son apparente désinvolture.

10. Keny Arkana ( 1982-1935)

Keny Arkana est une rappeuse  française d’origine argentine qui a grandi à Marseille. Ses textes ont la particularité d’avoir un contenu militant altermondialiste que l’on peut  comparer au mouvement néo-zapatiste ce qui la différencie profondément du rap traditionnel.DSC00703

Keny Arkana est une rappeuse  française d’origine argentine qui a grandi à Marseille. Elle est placée en foyer à 11 ans.  Ses textes ont la particularité d’avoir un contenu militant altermondialiste qu’on peut  comparer au mouvement néo-zapatiste  mexicain ce qui la différencie profondément du rap traditionnel. Son militantisme est   mêlé a un vécu souvent traumatique et un mal de vivre  de la hiérarchie sociale. Son discours politique  se dessine à travers des  textes finement ciselés, dans des concerts sauvages ou encore par la production de ce documentaire, resté dans les esprits,  de témoignages tournés au Brésil, au Mali au Mexique et en France. Elle évoque, la déforestation, la crise de la biodiversité, la globalisation et la surveillance électronique. Son rap vient d’Amérique du sud, pas des États-Unis, il est militant  et révolutionnaire, pas commercial et tape-à-l’œil ce qu’on a eu l’habitude de voir jusque là outre-atlantique. Dans cet état-d’esprit elle assoit sa popularité en faisant la première partie du Manu Chao.

 

11. Aretha Franklin ( née en 1942-2018)

Aretha Franklin est une chanteuse américaine de gospel, rythm and blues et de jazz américaine. Elle cumule des classements prestigieux comme celle d’être classée en econde position des personnalité afro-américaines les plus connues au mondes dans les années 70, comme étant l’artiste ayant vendu le plus de disques vinyles de tous les temps, et d’avoir été classée première des meilleurs chanteurs de tous les temps par le magazine Rolling Stones.DSC00943bon.JPG

 

Aretha Franklin a connu des débuts précoces puisqu’elle enregistre son premier disque à 14 ans. Pendants six ans elle enregistre neufs albums, mais c’est en changeant de maison de disque en 1967 qu’elle devient la « Queen of soul » que l’on connaît et grâce à sa personnalité d’exception qu’elle parvient à construire elle-même son statut de mythe puisque on la considérait comme  » has been » à 35 ans. Son parcours évolue puisqu’elle commence à composer ses chansons dans les années 80 puis se lance dans des duos et des collaborations prestigieuses. En 2014, elle est la première femme à avoir eu 100 chansons au magazine américain consacré à l’industrie du disque le Billboard et Harvard lui décerne un diplôme d’honneur pour sa collaboration à la musique. Après un dernier album avec Stevie Wonder, elle a mis fin à sa carrière de 60 ans à l’âge de 76 ans en 2017.Elle détient le record de meilleure chanteuse R&B et a remporté 18 Grammy Awards.

12. Janis Joplin ( 1943-1970)

Janis Joplin est une chanteuse américaine de « soul psychédélique » qui a marqué les esprits par ses performances vocales et scéniques. Son décès l’âge de 27 ans la fait rejoindre le mythe du Club des 27 , avec Brian Jones, Jimmy Hendrix et Jim Morrisson, qui sera suivi par Kurt Cobain et Amy Winehouse.DSC00707

 

Timide et sensible dans la vraie vie, Janis Joplin est loin d’être la personnalité exubérante jugée parfois comme agressive lors de ses concerts. A l’école, elle est rejetée, inadaptée, elle est humiliée souvent à cause de son physique. Sa carrière très brève de trois ans, au cours de laquelle elle fera partie de trois groupes, aura cependant été fulgurante, même si elle n’est pas considérée comme une créatrice mais comme une interprète d’exception. C’est son authenticité à l’opposée des chanteuses pop, lisses et conventionnelles, de son époque qui reste dans les esprits. Elle devient un symbole de libération et de rébellion inédit pour une femme à cette époque par sa manière de chanter sans pudeur, ni tabous, avec parfois de la violence, une performance rare pour une femme blanche.

13. Berthe Morisot ( 1841-1895)

Berthe Morisot est une peintre qui sera une des fondatrices du mouvement impressionniste au même titre que Renoir Manet, ou Monet puisqu’elle fera partie des huit peintres qui participeront à la première exposition du groupe et ne cessera ensuite d’exposer avec les impressionnistes. Son mérite est d’autant plus grand qu’à l’époque le mépris pour les femmes peintres était à son apogée.

Berthe Morisot prouve par son caractère et la qualité de sa peinture qu’elle est loin de se cantonner aux œuvres limitées à celle qui sont réservées aux femmes, c’est-à-dire de peintre d’agrément. Elle apportera avec originalité l’apport de la féminité par une source d’inspiration transcendante et noble de la maternité. Elle peint beaucoup les femmes et les mœurs de son époque. Son style consiste à faire que l’œuvre qu’elle a réalisée n’est pas achevée . Une audace qui va caractériser son œuvre couplée avec de nombreux effet de lumières entre scènes d’intérieur et d’extérieur et un talent certain de coloriste. Elle peint la majeure partie de son œuvre quand elle a à disposition son propre atelier en à peine trois ans avec plus d’une centaine d’œuvres sur les quatre-cent que l’on a répertorié après sa mort, même si elle a détruit toutes ses œuvres de jeunesse. Son trait de personnalité singulier : « Celle de peindre sa vie et de vivre sa peinture ». Rebelle et d’avant-garde elle a fait partie de la société anonyme des artistes peintres, sculpteurs et graveurs. Lorsque sa carrière atteint son apogée, Berthe Morisot apparaît comme la chef de fil du mouvement impressionniste et c’est la première fois dans toute l’histoire de l’art qu’une femme est considérée comme maître incontestée d’une mouvement d’avant-garde.

7. Humoristes/satire sociale

1. Zouc ( 1950)

Isabelle Von Allmen, dite Zouc de son nom de scène est une humoriste française. Hospitalisée à l’âge de 16 ans dans un hôpital psychiatrique pendant 18 mois, c’est dans ce milieu et de ses origines villageoises qu’elle puise la matière de ses sketches. Elle a inspiré tout une génération d’humoristes notamment  Valérie Lemercier.

Isabelle Von Allmen, dite Zouc de son nom de scène est une humoriste française. Tourmentée et rebelle elle est hospitalisée à l’âge de 16 ans dans un hôpital psychiatrique pendant 18 mois, et c’est dans ce milieu ( malades, personnes âgées, médecins, infirmières, visiteurs…)  et de ses origines villageoises qu’elle puise la matière de ses sketches. Ses spectacles comme L’Alboum, R’Alboum, Zouc à l’école des femmes et Zouc au Bataclan remplissent les salles parisiennes entre 1972 et 1989 . Elle reçoit en 1988 le Molière du meilleur spectacle comique et se retire de la scène dans les années 1990 en raison d’une hospitalisation. Elle   est alors victime d’une infection nosocomiale qui entraînera près de  neuf opérations qui la laisseront très diminuée sur le plan physique.   Elle a récemment  reçu le prix des arts, des lettres et des sciences alors qu’elle n’était pas revenu sur scène depuis plus de vingt ans. Elle a inspiré tout une génération d’humoristes en particulier  Valérie Lemercier.

2. Claire Brétécher (1940)

Claire Brétécher est une auteure de bande-dessinée humoristique française. Elle est la seule femme a avoir participé à la revue Pilote. Elle a co-fondé l’Echo des Savanes, s’est faite connaître en collaborant avec le Nouvel Observateur. Ses œuvres telles que « Les Frustrés » et « Agrippine » en font une pionnière de la critique sociale.

dsc01060bonamlioplus-transfofinale-18-novem

Claire Brétécher est la seule femme a avoir participé à la revue Pilote. Elle a co-fondé l’Echo des Savanes, s’est fait connaître en collaborant avec le Nouvel Observateur ou encore à Fluide Glacial. Ses œuvres telles que « Les Frustrés » et « Agrippine », où elle se moque de la gauche bourgeoise bien-pensante, et montre la vacuité et les contradictions de personnages passant leur vie à déblatérer, mais aussi des féministes avec qui elle a un rapport complexe, en font une pionnière de la critique sociale, une sociologue des classes moyennes supérieures. Elle a frayé son chemin dans l’auto-édition pendant quinze ans. Son style mêle la simplification et l’exagération à l’image de la caricature et met en lumière l’effet humoristique du texte. Elle a créé une syntaxe telle qu’on appelle  » la langue Brétécher ». Elle est reconnue bien au-delà de la BD et a reçu de nombreux prix prestigieux en France et à l’étranger.

8. Sportives

1. Kathrine Switzer (1947)

Kathrine Switzer est une écrivaine et coureuse de marathon américaine. Elle est la première femme à avoir été enregistrée au marathon de Boston qui, jusque là, était interdit aux femmes.DSC00463b

 

Kathrine Switzer est une écrivaine et coureuse de marathon américaine qui   avant sa participation au marathon de Boston,  s’entraîne au cross-country avec des hommes car il n’y aucune équipe féminine. En apprenant qu’une femme a couru à Boston sans être inscrite, elle demande à son entraîneur de la laisser courir. ll refuse, la croyance était répandue que les femmes n’auraient pas assez d’endurance pour courir ou que cela les masculiniserait. En montrant qu’elle est capable de courir davantage que la distance d’un marathon, elle est enfin soutenue par son entraîneur pour son inscription ( le règlement n’interdisait pas aux femmes d’y participer explicitement). Elle s’inscrit sous ses initiales en 1967. Remarquée au 6e kilomètre, des organisateurs tentent de l’arrêter en essayant de l’extraire de la course et en lui arrachant son dossard. En vain. Elle fait son parcours en 4 heures et 20 minutes. Mais elle est disqualifiée et est suspendue de la fédération américaine d’athlétisme. Grâce à son militantisme le marathon est ouvert aux femmes en 1972, et en 1984 a lieu le premier marathon féminin Olympique. Elle remporte la victoire féminine pour le marathon de Boston en 1974. A 64 ans, 50 ans après sa première participation, elle participe avec le même numéro de Boston qu’en 1967 et achève sa course en 4heures et 44 minutes. A 70 ans elle court le marathon de New-York. Elle participera en tout à 35 marathons. Elle est inscrite au National Women Hall of Fame.

2. Gertrude Ederle  1905-2003)

Gertrude Ederle est la première femme a avoir effectué la traversée de la manche à la nage au bout de 14 heures et 39 minutes en 1926.

DSC00743b.jpg

Gertrude Ederle est la première femme a avoir effectué la traversée de la manche à la nage au bout de 14 heures et 39 minutes en 1926.Née le 23 octobre 1906 à New York, Gertrude Caroline Ederle s’initie très tôt à la natation. Elle est l’une des premières à assimiler parfaitement le crawl à huit temps (huit battements des pieds pour un mouvement de bras complet). De 1921 à 1925, elle établit vingt-neuf records des États-Unis ou du monde. En 1922, la jeune femme bat sept records en un seul après-midi, à Brighton Beach, dans l’État de New York. Deux ans plus tard, elle brille aux jeux Olympiques de Paris : médaillée de bronze sur 100 mètres (1 min 14,2 s), , comme sur 400 mètres (6 min 4,8 s),  , elle co-obtient,   la médaille d’or à l’occasion du relais 4 fois 100 mètres (4 min 58,8 s, record du monde).

En  ce qui concerne la traversée de la manche,  Gertrude Ederle  s’y essaie, en vain en 1925. L’année suivante, elle retourne en France pour relever une nouvelle fois ce défi. Alors que la plupart des connaisseurs de la natation tout comme le grand public doutent fortement qu’une femme puisse accomplir un tel exploit, elle s’élance du cap Gris-Nez, près de Calais, le 6 août 1926, au petit jour ; elle rejoint la côte anglaise sur la plage de Kingsdown, près de Deal, à l’issue de 14 heures et 32 minutes d’efforts dans une mer agitée. Elle améliore à cette occasion le record du monde masculin, établi en 1923 par l’Italo-Argentin Sebastian Tiraboschi, de 1 heure et 59 minutes. Lorsqu’elle rentre à New York, Gertrude Ederle est accueillie comme une star à Broadway. Elle devient alors professionnelle, mais connaît de multiples difficultés. En 1933, elle souffre d’une grave blessure au dos et doit interrompre temporairement ses activités. En 1939, la jeune femme apparaît cependant dans le spectacle Aquacade, organisé par Billy Rose à l’occasion de l’Exposition universelle de New York. Souffrant de troubles de l’audition permanents depuis sa traversée de la Manche, Gertrude Ederle enseigne par la suite la natation à des enfants sourds et muets.

3. Florence Arthaud (1957-2015)

Florence Arthaud est une navigatrice française. En 1990, elle bat le record de la traversée de l’atlantique nord à la voile et en solitaire, et elle est la première femme à être sortie victorieuse de la route du Rhum.

Florence Arthaud est une navigatrice française. Elle se consacre dès son plus jeune âge à la navigation et participe à la première édition de la Route du Rhum en 1978 où elle se classe 11e alors qu’elle n’a que 21 ans. En 1990 elle bat le record de la traversée de l’atlantique nord à la voile et en solitaire. Elle est la première femme à être sortie victorieuse de la route du Rhum en 1990 et pulvérise le record de deux jours. Elle participera ensuite à de nombreuses courses auprès de prestigieux navigateurs et, en 2010, pour le 20e anniversaire de sa victoire, elle tente de réunir des fonds et de trouver un sponsor. Le bateau qu’elle convoite est finalement donné à un homme. Déçue elle décide alors d’arrêter la navigation.

4. Hélène Boucher (1908-1934)

Hélène Boucher est une aviatrice française. Elle a battu de nombreux records de vitesses masculins et féminins. Elle s’est spécialisée dans le looping , c’est-à-dire l’acrobatie aérienne.DSC00732

Hélène Boucher est une aviatrice française. Elle est l’une des première françaises à passer son brevet de pilotage et a battu de nombreux records de vitesses masculins et féminins (six au total dont le record international de vitesse toute catégorie, le record des 1000 kilomètres et le record du monde féminin). Elle s’est spécialisée dans le looping , c’est-à-dire l’acrobatie aérienne. Son parcours est d’autant plus remarquable du fait de la brièveté de sa carrière puisqu’elle décède en 1934 à l’âge de 26 ans, lors d’un vol d’entraînement, trois ans seulement après avoir passé son brevet de pilote. Elle est la seule femme a qui on a rendu un hommage national aux Invalides.

5. Amélia Mary Earhart (1897-1937)

Amélia Earhart est la première femme  à avoir traversé l’océan atlantique en avion et la première à l’avoir traversé en solitaire.

Amélia Mary Earhart est la première femme  à avoir traversé l’océan atlantique en avion et la première à l’avoir traversé en solitaire. Enfant elle a un caractère de « meneuse », elle  voit son premier avion à 10 ans puis elle assiste à un meeting aérien qui donnera naissance à sa vocation. Elle fait son baptême de l’air, prend des cours de pilotage,  achète un avion et investit dans la promotion de l’aéronautique pour la construction d’un aéroport. Elle est alors considérée comme la plus grande aviatrice de tous les temps. Lors de son premier vol transatlantique  en 1928,  son rôle s’est limité à rédiger le journal de bord. Déçue par son rôle subalterne, elle fait la promesse de repartir seule. Un vol qu’elle réalisera  en 1932 en un peu plus de 14 heures. Elle décide de faire le tour du monde en 1937. On perd définitivement sa trace le 2 juillet de cette année près de l’Équateur. Sa disparition fait partie d’une des plus grandes énigmes de l’aviation.

6. Junko Tabei (  1939-2016)

Junko Tabei est une alpiniste japonaise. Elle fut la première femme a atteindre le sommet de l’Everest le 16 mai 1975. En 1992, elle est la première femme à atteindre les sept sommets, un défi d’alpinisme qui consiste à gravir les sept montagnes les plus élevées des sept continents.

Junko Tabei est une alpiniste japonaise. Elle fut la première femme a atteindre le sommet de l’Everest le 16 mai 1975. Sa passion pour la montagne lui vient après une excursion alors qu’elle n’a que dix ans. Elle s’attaque aux plus hauts sommets du japon, pour s’intéresser ensuite aux Alpes, puis au Cervin en Suisse. Elle ne tarde pas à devenir célèbre au Japon pour ses qualités d’alpiniste. Dans les années 70, une expédition exclusivement féminine est organisée dans le but   d’atteindre le sommet de l’Everest. L’expédition est victime d’une avalanche. Les Sherpa et les femmes réussissent à s’extraire. Junko perd connaissance mais est sauvée par les guides népalais. Encore plus déterminée qu’avant, elle prend la tête du groupe. En 1992, elle est la première femme à atteindre les sept sommets, un défi d’alpinisme qui consiste à gravir les sept montagnes les plus élevées des sept continents. Junko Tabei, aurait escaladé des montagnes dans plus de 60 pays. Et la découverte de son cancer  quatre ans avant sa mort ne l’aurait pas empêché de continuer son activité.

9.Aventurières/exploratrices/rebelles aux conventions

1. Alexandra David Néel ( 1868-1969)

Alexandra David Néel est une exploratrice  française. Elle a effectué deux périples d’envergure, le premier Indo-tibétain de 14 ans, l’autre,  en chine,de neuf ans. Elle est la première européenne à séjourner à Lhassa , la ville sainte et capitale du Tibet,  dont l’accès a été interdit pendant des années aux explorateurs.

DSC01291amaliotransfo

Alexandra David Néel est une exploratrice, bouddhiste, tibétologue, anarchiste   française. Elle a effectué deux périples d’envergure, le premier Indo-tibétain de 14 ans de 1911 à 1925 où elle rencontre le dalaï-lama, l’autre,  en chine,de neuf ans. Elle entame son premier voyage en prenant conscience que la vie maritale est incompatible avec son besoin d’indépendance et son goût des études. Elle part et promet à son époux de revenir dans 18 mois, elle ne le retrouvera que 14 ans plus tard. Expulsée par les autorités brittonique, elle ne peut rentrer en Europe, elle part alors pour la ville interdite sous l’aspect d’une mendiante. Elle est ainsi  la première européenne à séjourner à Lhassa , la ville sainte et capitale du Tibet,  dont l’accès a été interdit pendant des années aux explorateurs. Elle y séjournera deux mois. A son retour en France elle connaît une grande célébrité. Son deuxième périple en Chine et  au Tibet durera neuf ans entre 1937 et 1946. Elle a publie de nombreux ouvrages de référence sur la Chine et le Tibet.

2. Anne Bonny (née en 1700)

Anne Bonny est l’une des femmes pirates les plus célèbres de l’histoire, du fait de sa force de personnalité, tout comme le fut son compagnon le pirate Jack Rackam, qui a inspiré l’auteur de bande-dessiné Hergé.

DSC00931bon

Anne Bonny est l’une des femmes pirates les plus célèbres de l’histoire de l’humanité avec Mary Read. Elle est la fille illégitime d’un procureur et d’une domestique. Considérée comme intelligente mais de caractère difficile, on dit qu’elle aurait poignardé une domestique à 13 ans et incendié la plantation de son père. Elle épouse un pirate à l’âge de 16 ans, mais elle sera déçue par son époux qui décide de dénoncer d’autres marins auprès du Gouverneur. En refusant de se soumettre comme ses co-équipiers, elle devient célèbre par sa force de personnalité tout comme le fut son compagnon le pirate Jack Rackam qui a inspiré l’auteur de bande-dessiné Hergé. Lors d’un assaut avec un des navires qui les traque, Anne monte dans le bateau, en usant de séduction et mouille les mèches du canon, ce qui lui vaudra son salut à elle ainsi qu’à son équipage. Ses derniers co-équipiers sont alors capturés facilement en raison d’un moment d’ébriété, et Anne Bonny avec sa complice féminine Mary, abandonnent après plus d’une heure de combat. Graciée elle disparaît des documents officiels.

3. Phoolan Devi (1963-2001)

Plus connue sous le nom de « Reine des bandits » , Phoolan Devi, est une cheffe de bande indienne, célèbre pour avoir défendu les opprimés . Elle est devenue membre du parlement où elle défend le droit des basses castes et des femmes.

 

DSC00846vraibonfinal

 

 

Phoolan Devi, est une cheffe de bande indienne célèbre pour avoir défendu les opprimés. A l’âge de onze ans, mariée de force, elle considérée comme une paria de vouloir rentrer chez ses parents, quand bien même elle a été violentée par son conjoint. Dans sa famille elle est accusée de larcins et jetée en prison où elle subira de nouvelles violences. Un jour elle tombe entre le mains de brigands composés de paysans sans terre et d’intouchables, se fait une nouvelle fois violenter et noue des liens avec l’un d’eux qui abat le chef de bande. Il lui apprend à se servir d’une arme. Ils s’attaqueront successivement à son ancien époux (qu’elle poignarde elle -même), kidnappent des propriétaires terriens souvent violents avec les femmes, attaquent des trains… Phoolan devient célèbre dans tout le pays comme défenseure des opprimés. Alors que son « protecteur » est abattu elle   reste captive de la bande et se fait encore une fois violenter. Phoolan ne rêve plus que de vengeance, une soif qu’elle assouvira dans un village en faisant exécuter plus d’une vingtaine d’hommes. Phoolan est considérée comme l’ennemie publique numéro un, héroïne du peuple et est appelée « Reine des bandits ». Elle se rend aux autorités ce que qui lui permet de rester en vie. Elle est accusée de 48 crimes et passe onze ans en prison. A sa sortie elle rejoint un groupe enseignant l’autodéfense aux personnes de basses castes et se convertit au bouddhisme. Elle est devenue membre du parlement où elle défend le droit des basses castes et des femmes. En 2001, elle est abattue de cinq coups de feu à deux pas de chez elle.

4. Mata Hari    (1876-1917)

Mata Hari est une espionne, danseuse et courtisane néerlandaise. Elle a créé un personnage autour d’un numéro d’effeuillage qui en a fait une égérie et a intéressé les services secrets allemand et français par son relationnel international. Considérée comme agent double, son exécution a surtout servi d’exemple.

 

Mata Hari est une espionne, danseuse et courtisane néerlandaise. Elle commence des études pour être institutrice mais perd sa place suite à un scandale. Elle se marie et a deux enfants, une vie paisible achevée par le drame de la perte de ses enfants. De retour en Europe, elle a créé un personnage autour d’un numéro d’effeuillage . Cette danse érotique en a fait une égérie de la belle époque qui se place entre la courtisane et la prostituée. Dotée d’une personnalité flamboyante, elle se fait connaître en dansant à la bibliothèque nationale des arts asiatiques ou elle danse sous le nom de Mata Hari, signifiant « soleil ». Elle s’invente un personnage et créé une légende autour d’elle : elle serait née à Java et les prêtres de Shava l’ont initiée aux secrets de son culte et de ses danses. Elle se produit avec un vif succès et oscille entre des spectacle mondains et d’autres populaires peu reluisants. Endettée et introduite auprès des milieux de pouvoir, elle a intéressé les services secrets allemand et français par son relationnel international et son don des langues. Elle débute son rôle d’agent secret auprès de la France sous le nom de H21. Mata Hari se retrouve alors au cœur de services secrets en pleines manœuvres de manipulation et d’intoxication. Elle passe du statut d’idole à celle de coupable idéale. Considérée comme agent double, son exécution a surtout servi d’exemple. Selon certains, elle sera après sa mort, soit considérée comme une victime n’ayant jamais collaboré, et parfois considérée comme agent de marque laissant planer un mystère autour de son rôle auprès des services secrets.

5. Anne-France Dautheville ( née en 1944)

Anne-France Dautheville est la première femme à avoir fait le tour du monde à moto. Après qu’on ait mis en causes ses capacités lors de son premier raid en 1972, elle décide alors de partir seule.  Elle a aussi fait le tour de l’Australie et de l’Amérique Latine.DSC00676.jpg

Anne-France Dautheville est une journaliste et auteure française, connue pour avoir été la première femme à avoir fait le tour du monde à moto. Après qu’on ait remis en causes ses capacités lors de son premier raid en 1972 , où elle est la seule femme à postuler parmi 92 hommes, elle décide alors de partir seule en 1973 sur une Kawasaki 100 cm3 . Parmi ses périples,  un tour de l’Australie, sur une BMW 750 cm3 et de l’ Amérique Latine sur une Honda 250 cm3. Elle a publié ses récits dans une vingtaine d’ouvrages et sur les ondes de France Inter. Elle également devenue l’égérie de la maison de couture Chloé, un monde, celui du « luxe, de la mode et de la beauté » auquel elle  se considère « comme complètement étrangère ». En vrai baroudeuse son univers est celui « du cambouis et du papier » a t-elle expliqué. Le danger pour Anne-France? Elle rétorque quitte  à en surprendre plus d’un :  » J’étais bien plus respectée en Afghanistan qu’ à 2 heures du matin sur les Champs-Élysées ».

6. Nellie Bly (1864-1922)

Nellie Bly est une pionnière dans le journalisme clandestin qu’elle initie  en se faisant interner dix jours dans un asile psychiatrique. Elle a réalisé un tour du monde en 72 jours.

 

DSC00740.jpg

Nellie Bly ou Élisabeth Jane Cochrane est une pionnière dans le journalisme clandestin ou journalisme d’investigation qu’elle initie  en se faisant interner dix jours dans un asile psychiatrique.  Elle se fait remarquer et embaucher  en écrivant  une lettre au rédacteur en chef d’un journal sur le sexisme d’un de ses articles. Celle-ci ayant le libre choix de ses sujets, elle se concentre sur les conditions de vie du monde ouvrier. Son écriture gêne, mais elle poursuit en écrivant un article d’immersion. Ce sera le premier du genre. Elle quitte son journal pour se rendre à New York afin de  postuler pour plusieurs journaux dont The New York World édité par Joseph Pulitzer ( dont le nom a été donné au prix éponyme). Celui-ci lui demande alors d’écrire un article sur  un asile psychiatrique pour femmes. L’illusion est totale : considérée comme folle par les médecins, elle se fait interner  dix jours dans cet hôpital. Elle écrira  un reportage   qui fait  la une de toute la presse et fait scandale en dévoilant les conditions de vie et les méthodes pratiquées. Parmi ses autres prouesses  on note un reportage sur un narcotrafiquant célèbre et un tour du monde de plus de 40000 kilomètres,  en 72 jours, en  clin d’œil au  périple du héro de Jules Verne . Nellie Bly a écrit deux livres sur ses deux principaux exploits qui sont devenus  des classiques de la rédaction journalistique.

 

 

7. Gerda Taro ( 1910-1937)

Gerda Taro est une photo-journaliste allemande, d’origine juive connue pour ses reportages sur le guerre d’Espagne. Elle est la première femme reporter-photographe à être tombée dans l’exercice de ses fonctions.

DSC00679

Pourtant sa carrière a été oubliée au profit de celle de son compagnon dont elle avait elle-même créé le personnage : celui d’un photographe américain Robert Capa, dont elle a créé le pseudonyme et lancé la carrière en faisant la promotion de ses clichés auprès des journaux ( elle a sa carte de presse en 1936). Même si leurs reportages sont signés de leur deux noms, seul celui de Capa est retenu : le mythe de ce personnage pygmalioné prend un essor considérable.La redécouverte de nouveaux négatifs a donné une dimension nouvelle de son travail avec la découverte d’une valise de négatifs sur la guerre dont on découvre qu’un certains nombre attribués à Capa étaient en réalité ceux de Gerda Taro.. Elle décide de se lancer dans des reportage seule, mais c’est la mort qui est au rendez-vous puisqu’elle est heurtée par un char. Elle est la première femme reporter-photographe tombée dans l’exercice de ses fonctions. Le 1er août 2018, Google lui a décerné un Doo

10. Guerrières/figures emblématiques

1. Jeanne d’Arc (1412-1431)

Jeanne d’Arc, est un personnage mythique de l’histoire de France, chef de guerre, sainte de l’église catholique et l’une des personnalités les plus connues du Moyen-Age pour son charisme et ses prédictions. Elle délivre la France de l’occupation anglaise du siège d’Orléans, lors de la guerre de cent ans.

Fillette , Jeanne d’Arc est une enfant très gaie, illettrée et très pieuse. C’est à l’âge de 13 ans qu’elle « entendra » ses premières voix. A l’âge de 17 ans, des »voix » de personnalités saintes lui demandent de libérer le Royaume de France de l’envahisseur et de conduire le Dauphin Charles VII sur le trône. Elle est alors très populaire en France et l’étranger. Plus rationnellement ce sont sa foi, son charisme et son enthousiasme qui donnent aux soldats une énergie nouvelle. Elle délivre la France de l’occupation anglaise du siège d’Orléans, lors de la guerre de cent ans. Elle est condamnée pour hérésie, et, lors de son procès, elle témoigne d’un franc-parler et d’une grande sensibilité face à la souffrance de la guerre. Elle est accusée de 70 chefs d’accusation notamment ceux de porter des habits d’homme et de s’en remettre à Dieu plutôt qu’à l’autorité ecclésiastique terrestre. Elle accepte de reconnaître « ses erreurs » et de s’habiller en femme. Elle sera alors maltraitée et violée dans sa prison. Elle se rétracte et se rhabille en homme. Elle est alors conduite sur le bûcher. En 1455, commence un procès en réhabilitation. Au 20 siècle, elle sera béatifiée, canonisée puis reconnue comme sainte patronne de la France.

 11. Art culinaire

1. Eugénie Brazier (1895-1977)

Eugénie Brazier est un chef cuisinier français. Elle est la première femme a obtenir trois étoiles au guide Michelin et le premier chef à obtenir deux fois trois étoiles.

DSC00755.jpg

Eugénie Brazier, surnommée la mère Brazier est un chef cuisinier français. D’origine populaire, elle est placée dans des fermes à l’âge de 10 ans, quand elle perd sa mère. A Lyon au début du XXe siècle, de nombreux  restaurants étaient tenus par des femmes surnommées « les mères ». C’est à l’âge de 20 ans qu’elle trouve sa vocation et commence son apprentissage. En 1921, elle créé son restaurant un bouchon lyonnais. Grâce au bouche-à-oreille, et à des critiques gastronomiques, sa table devient la plus courue de Lyon. Encouragée par ses proches, elle ouvre un second restaurant qui devient l’annexe de son restaurant lyonnais les week-ends et au retour des beaux jours.  Elle est la première femme a obtenir trois étoiles au guide Michelin et le premier chef à obtenir deux fois trois étoiles ( elle en obtient trois pour les deux restaurants qu’elle a créé). Elle devient alors l’emblème de Lyon :  » Elle fait plus que moi pour la renommée de la ville » dit d’elle le maire de Lyon. A noter que  Paul Boccuse a fait son apprentissage chez elle

12. Résistance

1. Danielle Casanova ( 1909-1943)

Danielle Casanova est une résistante française et militante communiste. Elle est à l’origine de la création de comité féminins de résistance comme l’Union des jeunes filles de France. Si les femmes sont entrées tôt en résistance, rares sont celle qui l’ont été, comme Danielle Casanova,  pour des raisons politiques.

Danielle Casanova est une résistante française et militante communiste. Elle rejoint le mouvement de la jeunesse communiste et en sera membre de la direction où elle est la seule femme.  Elle est à l’origine de la création de comités féminins de résistance soutenant la lutte armée, comme l’Union des jeunes filles de France. Cette organisation a la vocation à créer un large mouvement de jeunes filles, pacifistes et antifascistes. Si les femmes sont entrées tôt en résistances, (elles sont majoritaires en 1940, 23% des femmes du Nord-Pas-de-Calais sont résistantes, contre 13% des hommes), rares sont celle qui l’ont été, comme Danielle Casanova,  pour des raisons politiques. En France, plus de 60 rues,  boulevards et avenues, et une trentaine d’écoles portent son nom.

 

13. Art du parfum

1. Germaine Cellier ( 1909-1976)

Germaine Cellier est une parfumeuse française. Elle est la première femme à avoir exercé le métier de nez, à l’époque dominé par les hommes. Ses créations sont toujours portées par des personnalités célèbres.

Elle se passionne pour l’odeur des fleurs dès l’enfance, et le contraste entre son choix d’étude de chimiste et un tempérament excentrique et une personnalité gouailleuse très marquée met en porte à faux les stéréotypes véhiculés cloisonne vie artistique et inclinaisons scientifiques. A partir de 1950 elle dispose de son propre laboratoire. Elle a collaboré avec « des marques prestigieuses et ses créations ( une dizaine environ parmi les plus connues) comme « Fracas » sont toujours portées aujourd’hui par des célébrités.

DSC00761vrai bon

 

 

 

Fermer le menu
×
×

Panier