Je peins depuis plus de dix ans, par intermittence, c’est à dire quand l’inspiration me vient et quand je dispose de suffisamment de temps pour élaborer des thèmes d’exposition ou pour explorer des techniques d’expression artistiques variées comme la gravure, ou la sculpture dans un atelier Arts et Couleurs, où je me rends régulièrement.
Outre la technique du portrait que j’affectionne particulièrement, le sujet des lueurs nocturnes urbaines est un autre thème qui me tient à cœur pour la beauté de ses lumières mais également pour ce que représente la nuit : le romantisme, une parenthèse qui semble parfois hors du temps et où celui -ci paraît suspendu. Vous pourrez découvrir une cinquantaine de tableaux à l’huile et à l’aquarelle de paysages nocturnes urbains des nuits mancelles et en particulier de la Cité Plantagenêt où j’ai résidé plusieurs années et j’ai passé de longs moments à admirer et à immortaliser des nuits illuminées de lueurs particulières. Mon expérience de quinze ans dans la presse écrite m’ a apporté toutes les techniques de la photographie, notamment celles de nuit où j’ai vraiment trouvé mon style. J’accentue de manière très vive les lueurs urbaines en référence à toute la vie qui anime la nuit. Je me considère ainsi comme peintre-coloriste, car je joue beaucoup sur les couleurs vives et complémentaires. Rendre l’âme d’un modèle ou d’un paysage est mon objectif . Je travaille parfois sur photos, mais quand j’ai connu la personne que je représente, quand j’ai vécu dans un lieu où j’ai puisé mon inspiration je m’efforce à ce que le tableau ressemble davantage au modèle qu’une simple copie, (peut-être parfaite techniquement ) de la photo mais souvent sans âme , avec mon ressenti.

Le choix du figuratif pourtant stylisé correspond à une volonté, non pas de faire de la copie, mais d’être dans le vrai et de ne pas déformer la réalité, même si encore une fois ma part d’interprétation vise à se rapprocher de ma réalité , qui l’est à mon sens bien plus qu’une copie conforme.
Par ailleurs, j’ai également ajouté des félins mais aussi des oiseaux de proie nocturnes pour donner une vie et une dimension mystérieuse où les villes seraient réservées aux animaux la nuit durant. Certains animaux diurnes au Népal et en Tanzanie sont d’ailleurs en train de devenir nocturnes car ils sentent un danger avec la présence humaine, bien plus que celles de leurs autres prédateurs. Peut-être s’en est t’il également le cas pour certains êtres humains ? Les félins expliquent également pour mes toiles et aquarelles ont un point de vue à même le sol. Certaines toiles ont été réalisées depuis 2001 , même si la plus grande partie de ces tableaux est née l’année passée et particulièrement ces six derniers mois. C’est la première fois que je les présente en public. J’espère que cette exposition vous fera rêver autant que les déambulations qui ont été ma source d’inspiration. V.D.

Fermer le menu
×
×

Panier